Actualités

Des solutions pour des Data Centers plus «verts»

Nos actualités
image

Pièce maîtresse de l’infrastructure des réseaux, les centres de données sont de gros consommateurs d’énergie. Pour réduire leur empreinte sur l’environnement, il est possible d’actionner plusieurs leviers.

Les data centers sont ainsi au cœur de la transformation numérique. Ils abritent les équipements informatiques (baies de serveurs) qui permettent le stockage, le traitement et la protection de données. La croissance soutenue de la production et de l’usage de données numériques, par les particuliers comme par les entreprises, exige une capacité de stockage toujours plus importante et une gestion optimisée de ces données.

Dans le cadre de l’exploitation, l’efficacité énergétique peut aussi être améliorée en travaillant sur les flux d’air froid et d’air chaud à l’intérieur de la salle informatique. Les spécialistes parlent à ce propos d’« urbaniser un centre », c’est-à-dire séparer les flux par des parois en orientant les baies informatiques (étagères de serveurs) dans le bon sens pour souffler l’air chaud du même côté, en évitant le mélange des flux.

VINCI Facilities offre un outil de simulation de la mécanique des fluides dans un data center. « Cet outil permet de réallouer les serveurs et de mieux répartir les consommations », indique Thomas Felgines, responsable d’affaires au sein de l’entreprise VINCI Facilities Data Center & Télécom.

Après une phase d’audit, VINCI Facilities met en place un monitoring, appuyé sur des capteurs de données, afin d’identifier les leviers sur lesquels agir afin de réduire la consommation. Dans la phase de recommandations qui suit, l’expert va proposer des actions d’urbanisation, des remplacements de matériels, des réglages. Il va aussi définir un PUE cible. Le PUE, ou Power Usage Effectiveness, est le rapport entre l’énergie totale consommée par le data center (informatique, ventilation, refroidissement, éclairage) et l’énergie totale consommée par l’informatique et les équipements réseaux.